2007

Les conditions climatologiques


La campagne a été marquée par un automne et un hiver très doux, ce qui a favorisé une reprise précoce de la végétation, début avril.
Les premières interventions d'ébourgeonnage ont débuté le 19 avril dans des conditions quasi estivales.
Les premières fleurs apparaissent dans les premiers jours de mai, mais la floraison est ensuite retardée par une période plus fraîche et pluvieuse. A partir du 20 mai, le retour d'une période très ensoleillée facilitera une évolution rapide des éclosions, avec toutefois un décalage pour les Hautes Côtes.

 

L'avance observée à la floraison a perduré jusqu'au stade fermeture de la grappe, nous laissant envisager une date de récolte très précoce, vers la mi-août, soit encore plus tôt qu'en 2003.
Ces prévisions ont toutefois été démenties par un été frais et pluvieux, avec une pression des maladies élevée, nécessitant une vigilance accrue.
Les premières baies vérées  apparaissent dès la mi-juillet en situations précoces (Beaune Grèves), et la fin de ce stade s'étale jusqu'au milieu du mois d'août.

Les conditions climatiques de l'été ont favorisé l'apparition de foyers de pourriture, surtout sur les rouges.
Heureusement, le retour du beau temps a permis de freiner l'évolution de la maladie et de retarder le début de la récolte, afin de laisser les raisins atteindre une maturité suffisante.
Sur le domaine, les vendanges ont débuté le 30 août, par les rouges, plus avancés que les blancs.
Elles s'étalent sur une semaine et se terminent par les blancs et les Hautes Côtes.

Les Vins :

Les vins rouges
Les rouges ont nécessité un tri très soigneux sur Beaune, l'état sanitaire étant plus satisfaisant sur Monthelie et Pommard.
 Une proportion de 20 à 30% de vendange entière a été conservée ; les raisins, arrivant une température élevée à la cuverie, surtout l'après-midi, ont été refroidis à 12°C afin de retarder le départ de fermentation alcoolique.
Les moûts présentent une richesse en sucre relativement élevée et une bonne acidité.
L'extraction de la couleur est assez rapide et les tanins semblent relativement fondus.
Les macérations durent entre 20 et 25 jours.
Au décuvage, les vins ont une robe soutenue, développent des arômes de fruits rouges mûrs et présentent en bouche volume et longueur avec des tanins fins.
Les acidités sont suffisantes, avec une teneur en acide malique importante, et un niveau de pH un peu élevé qui facilite les départs de fermentation malolactique. Celles-ci débutent sur les Beaune en février pour ne se terminer que vers fin septembre 2008 sur les Hautes Côtes.

Les vins blancs
Les blancs, dont la maturité est un peu décalée cette année, présentent un état sanitaire parfait. Ils sont pressurés en vendange entière et se clarifient facilement.
Les fermentations alcooliques en fûts sont  régulières et se terminent assez rapidement sans échauffement excessif.
Les fermentations malolactiques, débutées en février, provoquent une forte chute de l'acidité suite à une importante teneur en acide malique.
En fin d'élevage, les vins présentent une belle finesse, beaucoup de fraîcheur, et une bouche tendre et onctueuse.

retour

Archives

BERTHELEMOT : Grands vins de Bourgogne - 21190 MEURSAULT
Téléphone: 03 80 21 68 61 - Fax: 03 80 21 94 07
- Email: contact@domaineberthelemot.com
- Internet: http://www.domaineberthelemot.com